30/11/2005

.:: Attendre la communication....en vain ::.

Salut à tous et à toutes
 
Pour la première fois je tape mon blog à CHAUD.
 
Quelque chose m'a fortement tracassé - intrigué -dégoûté même je dirais et sans conteste.
 
Ce soir, j'ai été invité gracieusement par un de mes plus fidèles et plus gros client à un dîner VIP pour un match de coupe de Belgique.
 
Il n'était pas rare que j'aille à ce type de dîner surtout quand on sait qu'à l'époque j'étais le webmaster de cette équipe de foot. (c'est d'ailleurs grâce à ce club que, de bouche à oreille, je me suis fais la plus grosse clientèle !)
 
Puis plus tard, pour des raisons trop connes et trop longues à expliquer, on m'a gentiment remercié de mes services ainsi que ceux de ma famille qui étaient intiment liés à l'organisation de ce club......
 
Ce soir, donc, ce client (que j'apprécie et qui m'apprécie) m'invite à un de ces dîners.
 
J'y suis allé plus par esprit commercial que par désir d'y aller.
 
Et là, je me suis rendu compte que, aux yeux de tous ces gens (les sponsors, les politiciens, les organisateurs etc....brefs les "grandes figures" de ce bas-monde) ne m'accordaient aucune importance.
 
Celà passait par des salutations à mon (mes devrais-je dire...) clients, à ceux de ma belle-famille (ex-organisatuers) et ....... pas à moi....!
 
Pourquoi ?
 
Je n'en sais rien ou plutôt si je crois savoir pourquoi mais le simple fait d'y penser me dégoûte: je ne SUIS PAS une grosse pointure: ni politicien, ni sponsor, ni footballeur, ni....bref la liste est longue pour devoir qualifier ce que je ne suis pas à leurs yeux.....
 
Mais il est vrai que je m'en tape.
 
Avant, j'aurais fait l'effort de rester et de sourire et de m'IMPOSER POUR DIRE BONJOUR !!!!!!!!
 
Mais ce soir....c'était trop !
 
Nié, même un chandelier - un cendrier - ou même une serviette aurait eu plus d'attention que moi !!!
 
Il est vrai aussi que dans ce monde, on ne parle que de foot !
 
On y parle du frère de la soeur du cousin du voisin de la tante du président qui.....bla bla bla bla....!
 
Comment peut-on être aussi MINIME ??????
 
Et dites-moi à quel moment j'aurais pû réclamer l'attention de ces gens pour leur parler de ce que moi j'avais envie de partager ???
 
Parler d'arts, d'émotions, de sensibilité graphique, intelectuelle ou musicale à ces gens ???
 
Comment celà aurait pû être possible ?????
 
Non je ne suis pas du monde du foot et......TANT MIEUX d'ailleurs !
 
Les gens s'intéressent à moi quand leur intérêts sont en jeu....lorsqu'ils ont besoin d'un site web, d'un flyer, d'une affiche ou d'un logo !
 
Mais c'est tout !
 
Alors ce soir, comme un gros paysan, je me suis cassé....sans dire merci, sans m'être excusé (excuse d'être là mais je dois partir .......)
 
Je me suis barré.
 
Je sais au fond de moi que ce n'est pas cordial, ni poli, ni gentlemen, ni....
 
Mais eux, sont-ils POLIS ? Non
 
Sont-ils EDUQUES ? Non
 
Sont ils CORDIAUX ? Non
 
Non non et non....
 
Je sais aussi que je risque de perdre ce gros client juste A CAUSE DE CA.....
 
Mais ma personnalité et mes émotions sont beaucoup plus importantes que ces discussions à cinquante cents....
 
Ces gens (et surtout les hommes) ont le bide gonflé à la progéstérone....c'est incroyable le nombre de conneries qu'ils peuvent débiter à la seconde.....c'est un exploit.
 
Enfin voilà.
 
En fait, j'ai vidé mon sac ce soir et je me sens mieux.
 
Je ne terminerais probablement pas par une note positive...
 
Sauf que, aujourd'hui, j'ai accepté mes limites et fait ce que je voulais faire dans de pareilles situations....: me casser !
 
Bises à tous et à toutes et bonne soirée !


21:03 Écrit par D | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Déjà des excuses.... ....de la part de mon beau-père qui sentait bien que je n'étais dans mon atmosphère !

Lui-même m'a confirmé que l'atmosphère était fausse et il s'en excusait !

Or ce n'est pas à lui à s'en excuser.....

Mais j'ai apprécié le geste....

Voilà, une chose de réglée !

Au moins il a compris le fait que je sois parti de cette soirée et l'accepte !

Écrit par : Désiré | 30/11/2005

Ouf.... Même mon client ne m'en veux pas et reconnaît que la soirée était "spéciale".....

Me voilà soulagé de ce poids....

Écrit par : Désiré | 01/12/2005

Benny CACA !!!!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!! Benny CACA !!!!

Écrit par : Benny | 12/12/2005

Les commentaires sont fermés.